Le marché des changes (FOREX) : qui sont les participants et quels rôles jouent-ils ?

La technique utilisée par les pros pour vous faire perdre.

Inclus : un guide 52 pages

Comprendre le marché des changes

marché des changes

Si vous désirez devenir un bon trader forex, vous devez avant tout vous pencher sur la manière dont le marché des changes fonctionne. De nombreux traders amateurs ne prennent pas le temps de se pencher sur le sujet, il pense que c’est inutile ou ils trouvent cela trop complexe. C’est bien dommage car comprendre le fonctionnement de ce marché, apprendre le forex et en particulier qui sont les intervenants et quel est leur rôle est un élément essentiel pour mener chaque trader forex vers le succès.

Le marché des changes est comme son nom l’indique un marché de transaction. Pour qu’une transaction (un échange) soit opéré, il faut un vendeur et un acheteur. Nous avons vu dans un précédent article, la manière dont fonctionnent les échanges entre l’offre et la demande. Je vous invite à lire cet article et à consulter la vidéo associée si vous ne l’avez pas déjà fait.

Lorsqu’un intervenant veut passer un ordre sur le marché, que cela soit à la vente ou à l’achat, il doit pouvoir trouver une contre-partie. C’est à dire que si, par exemple, il est vendeur, il doit trouver un ou plusieurs acheteurs qui viendront consommer ce qu’il a à vendre. C’est ce que l’on appelle la liquidité.

Voyons donc, dans un premier temps, qui sont les intervenants qui ont besoin de cette liquidité.

Les consommateurs de liquidité

[sociallocker]
Les consommateurs de liquidité se  regroupent en plusieurs catégories :

  • Les banques centrales.
  • Les fonds d’investissements.
  • Les banques locales, régionales ou nationales.
  • Les entreprises commerciales.
  • Les robots de trading.
  • Les investisseurs particuliers.

Les banques centrales

Les banques centrales sont chargées par leur pays (ou par un regroupement de pays) de gérer la politique monétaire dudit pays. C’est elles qui décident des taux d’intérêt appliqués. Les taux d’intérêt représentent le taux auquel les banques peuvent emprunter à la banque centrale. Généralement, lorsque la situation d’un pays ou d’un regroupement de pays est bonne les taux d’intérêts augmentent. La banque centrale peut décider de baisser le taux d’intérêt si elle juge que la situation économique devient plus compliquée.

Les principales banques centrales sont :

  • La Banque Centrale Européenne (BCE)
  • La Réserve Fédérale (FED)
  • La Banque d’Angleterre (BOE)
  • La Banque Nationale Suisse (SNB)
  • La Banque Centrale d’Australie (RBA)
  • La Banque du Canada (BOC)
  • La Banque Centrale de Nouvelle Zélande (RBNZ)
  • La Banque du Japon (BOJ)

Généralement, les banques centrales n’interviennent pas directement sur le marché des changes. Mais, il se peut qu’elles passent des ordres d’achat ou de vente afin de protéger leur monnaie si une hausse ou une baisse exceptionnelle se produit. Lors d’une telle intervention, les ordres passés représentent l’équivalent de plusieurs dizaines ou centaines de milliards d’euro. Il ne fait pas bon être en position dans le sens opposé de ces monstres du marché !

Les fonds d’investissement

Les fonds d’investissements prennent principalement des positions sur du long terme et se basent en priorité sur l’analyse fondamentale pour leur prise de décision. Ce sont aussi les intervenants les mieux informés du marché. Leur puissance financière leur permet en effet de dépenser énormément d’argent dans la recherche d’informations susceptibles de les aider à prévoir l’évolution future des cours. Les fonds d’investissements touchent en général annuellement un pourcentage du montant qu’ils gèrent pour leur client : 2% de revenus annuels fixe par rapport à la somme investie + 20% de revenus calculés sur les gains générés sur l’année. On comprend alors qu’ils ont un intérêt énorme à ne pas être dans le mauvais sens !

Les fonds d’investissements sont parmi les plus puissants sur le marché de changes et peuvent provoquer des fluctuations de cours importantes lorsqu’ils interviennent.

Les banques

Les banques locales, régionales ou nationales sont présentes à deux niveaux sur le marché des changes :

  1. dans un but purement spéculatif afin de générer des profits pour la banque.
  2. afin de fournir leur client en devises étrangères en échange de devises de leur pays.

Les entreprises commerciales

Les entreprises commerciales utilisent le marché des changes afin de protéger leur marge dans le cadre de vente de leurs produits ou services à l’international. Pour simplifier, je vais vous donner un exemple parlant. Imaginons que Mercedes vende des voitures aux Etats-Unis. Le siège social de Mercedes étant en Allemagne, la monnaie utilisée dans la comptabilité de Mercedes est l’euro. Mais pour proposer une voiture à la vente au US, Mercedes doit afficher un prix en dollar.

Imaginions qu’ils mettent en vente une voiture au prix de 40.000$. Mercedes va donc calculer la marge de cette vente par rapport à ce prix en $ et faire ensuite une transformation en €. Imaginons que la marge de cette voiture soit de 10.000$. Vous comprenez bien que si le cours de l’EUR/USD évolue dans un sens ou dans l’autre, la marge va elle aussi être impactée. Si par exemple, au moment de la mise en vente de l’auto, la valeur de l’EUR/USD soit de 1.3500$, la marge de 10.000$ sera donc de 7.407€. Maintenant, imaginions que 6 mois plus tard le cours de l’EUR/USD soit de 1.6500$, la marge est alors descendu à 6.172€. Afin de se protéger de cette fluctuation, Mercedes va donc acheter pour un montant donné de l’EUR/USD.

Si le cours augmente, Mercedes va perdre de l’argent sur la marge de ces voitures mais gagner sur le montant investi sur le marché des changes. A l’inverse, si le cours baisse, Mercedes va perdre de l’argent sur le marché des changes mais compenser sur l’augmentation de la marge de ces voitures.

Les robots de trading

Les robots de trading sont apparus dans les années 2000. On parle aussi d’algorithmes de trading. Les robots de trading exécutent les ordres de manières automatiques en se basant sur une stratégie pré-établie. Leur impact et leur présence sur le marché se font de plus en plus importants. Le trading à haute fréquence utilisent les robots de trading pour passer des ordres d’achat et de vente d’une durée extrêmement courte (environ 100 millisecondes) afin d’exploiter les failles de cotations entre différentes plateformes.

Les investisseurs particuliers

Cette catégorie regroupent les gens comme vous et moi qui interviennent sur les marchés dans un but spéculatif. L’arrivée des plateformes de trading via internet dans les années 2000 a permis de rendre populaire ce type d’investissement. La plupart des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur le marché des changes, d’une part parce qu’ils maitrisent mal le fonctionnement du marché et d’autre part parce qu’ils se battent à armes inégales contre leur adversaires (principalement les fonds d’investissement). On dit que 95% des investisseurs particuliers perdent de l’argent.

Les fournisseurs de liquidité

Les deux principaux fournisseurs de liquidité sont :

  • Les brokers.
  • Les dealers.

Les brokers

Les brokers sont chargés par leurs clients de trouver une contre-partie sur un ordre donné. Pour cette action les brokers vont toucher une commission, souvent calculée par rapport au montant de l’ordre. La plupart des brokers ne prennent jamais de positions sur le marché et se contentent de mettre en relation acheteur et vendeur. Ils n’ont donc aucun impact direct sur la fluctuation d’un cours.

Les dealers

Les dealers fournissent directement la liquidité aux participants. C’est le modèle qu’utilisent la plupart des investisseurs particuliers. Le dealer ne touche pas de commission sur les transactions mais se paye en proposer un prix de vente et un prix d’achat décalé. La différence entre les deux, appelé le spread, leur permet de faire un profit sur chaque transaction. Par exemple, si vous souhaitez passer un ordre d’achat sur l’EUR/USD, le dealer va vous le proposer à 1.3540, la contre-partie pour la vente sera de 1.3538. L’écart entre les deux, le spread, représente le gain du dealer et est dans ce cas de 2 pips soit 20$ pour un lot standard de 100.000$.

Afin de se protéger, les dealers prennent une position inverse à celle qu’ils exécutent pour leur client. Ceci leur permet de gérer leur exposition sur le marché et de ne pas se mettre en danger de banqueroute dans le cas où ils seraient incapable de trouver une contre-partie sur les avoirs qu’ils ont fourni à leur client.

J’espère que cet article vous aura permis de mieux cerner les différents participants sur le marché des changes.

N’hésitez pas à  poser vos questions ou me dire ce que vous avez pensé de cet article en postant un commentaire ci-dessous.

crédits photo : norgesbank
Liste des articles qui pourraient vous intéresser :

[/sociallocker]

9 réponses

  1. lux dit :

    Une explication on ne peut plus claire. c’est parfait et instructif.
    Merci

  2. lulu dit :

    Merci pour cette puqûre de rappel. C’est toujours bien de se rappeller qui joue un rôle sur le marché.

  1. 8 juin 2014

    […] Le marché des changes (FOREX) : qui sont les participants et quels rôles jouent-ils ? […]

  2. 7 février 2017

    […] Le marché des changes (FOREX) : qui sont les participants et quels rôles jouent-ils ? […]

  3. 7 février 2017

    […] Le marché des changes (FOREX) : qui sont les participants et quels rôles jouent-ils ? […]

  4. 7 février 2017

    […] Le marché des changes (FOREX) : qui sont les participants et quels rôles jouent-ils ? […]

  5. 7 février 2017

    […] Le marché des changes (FOREX) : qui sont les participants et quels rôles jouent-ils ? […]

  6. 7 février 2017

    […] Le marché des changes (FOREX) : qui sont les participants et quels rôles jouent-ils ? […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *