Abonnement – Briefing Forex Stops

La technique utilisée par les pros pour vous faire perdre.

Inclus : un guide 52 pages

95% de traders Forex sont des perdants

95% des traders particuliers (nous allons les appeler retail traders) perdent sur le forex. 95% de perdants, vous imaginez ? Quel chiffre ! Et pourtant, tous les jours de nouveaux traders se lancent et ouvrent un compte de trading forex et viennent grossir la liste déjà longue des perdants.

J’ai aussi fait partie de cette longue liste. La bourse et moi, nous avons fait connaissance en 1999 à l’époque où les marchés explosaient. Il suffisait d’acheter la moindre action technologique et on voyait le cours prendre +10% tous les jours. J’étais fasciné. Puis j’ai franchi le pas, j’ai ouvert mon premier compte de trading. Bien sûr, tout ne s’est pas passé comme prévu, je ne suis pas devenu millionnaire rapidement. J’avais pourtant l’impression de maitriser mon sujet. J’étais inscrit sur plusieurs forums de bourse, je suivais les conseils des « anciens » que je croyais de grands gagnants à l’époque, quelle naïveté. Mais j’ai persévéré, je me suis formé à l’analyse technique, ayant un esprit de matheux, j’y trouvais mon bonheur, je passais des heures sur mes graphiques à tenter d’anticiper la moindre évolution de cours. Mais les résultats n’étaient pas au rendez-vous. Je perdais de l’argent chèrement gagné avec mon travail de salarié.

C’est alors que je me suis dit que le problème venait du marché. Les actions ce n’était pas pour moi. Pas assez volatile, pas de levier assez important et pire les gaps d’ouverture le matin qui vous font perdre 30% ou 40% de votre investissement. J’étais lassé de ce marché mais surtout je pensais que la bourse pouvait me faire devenir riche rapidement, très rapidement. Je me suis donc tourné vers les warrants. Impressionnant, on peut gagner 100% en une seule journée ! C’est l’instrument qu’il me faut pour gagner et devenir très riche. Yes ! Je vais rapidement quitter mon job de salarié et devenir trader. Je me vois encore ouvrir une feuille Excel. Si je gagne 100% par jour, en investissant 1000€, il ne va pas falloir longtemps avant que l’argent coule à flot. Effectivement, ça n’a pas été long, j’ai été balayé et j’ai perdu plusieurs milliers d’euros en moins de temps qu’il n’en faut pour dire ouf. Heureusement, j’avais toujours mon job et mon salaire mais plus vraiment d’économies…

Puis, j’ai découvert le Forex en 2003. Ouvert 24/24h, 5/7j, un effet de levier de 400, parfait !  Bien sûr, j’ai rapidement perdu l’intégralité de mon premier compte de quelques milliers d’euros, de même pour mon deuxième et mon troisième. Pourtant, je commençais à avoir une « grande » expérience des marchés, je passais des heures et des heures sur les forums, français, anglais, des heures devant mes graphiques, des heures à tester des stratégies, à développer des indicateurs, à les étudier, à échanger, à essayer de trouver le système parfait. Le Holy Grail.

Malheureusement (ou heureusement) le système parfait n’existe pas.

L’indicateur miracle n’existe pas

Le bilan, 14 ans de trading et toujours incapable de gagner de manière régulière. Bien entendu, j’ai eu mes périodes de gains mais cela n’a jamais duré, j’ai toujours reperdu l’intégralité de mes gains.

Quelque chose n’allait pas. La gestion de mes émotions, c’est sûr. J’ai donc travaillé cet aspect, lu plusieurs ouvrages anglais et français sur le sujet. Mais cela ne fonctionnait toujours pas. Il devait y avoir autre chose.

Maintenant, soyons réaliste 5 minutes. 95% des retails traders sont des perdants. Les principaux intervenants, ce qui font bouger les cours sont des fonds d’investissement ou des banquiers dont l’objectif premier est de gagner de l’argent. Croyez-vous vraiment que ces professionnels de la finance vont vous laisser prendre une part du gateau aussi facilement ? Pensez-vous vraiment qu’un indicateur technique va vous permettre de « prédire » l’évolution des cours ? Bien sûr que non, puisque l’évolution des cours est imprévisible. Comment prévoir ce qui ne s’est pas encore passé ? Comment prévoir la réaction de ces professionnels de la finance sur la publication d’une statistiques économiques qui ne répond pas aux attentes ? Impossible. Il ne faut pas prévoir, il faut agir par rapport à ce qui est en train de se passer, pas par rapport à ce qui s’est passé. Il faut essayer de comprendre le fonctionnement du marché, ce qui le fait bouger, pourquoi il bouge dans un sens ou dans l’autre.

Non, aucune analyse technique ne va vous permettre de prévoir l’évolution d’un cours. Si c’était vraiment possible, un tel système vaudrait des millions d’euros. Ne soyons pas stupide, l’analyse technique est un leurre. Alors, oui, je sais, vous connaissez certainement des personnes qui gagnent sur le marché en utilisant l’analyse technique. Mais cela n’a rien à voir avec l’analyse technique, ils gagnent simplement parce qu’ils utilisent toujours le même système et y apporte un money management adéquat qui leur fait gagner plus d’une fois sur deux. Ce genre de gagnant avec l’analyse technique ont aussi une bonne expérience des marchés et consciemment, ou inconsciemment, ils savent lorsqu’il ne faut plus suivre leur système et rester à l’écart. Donc arrêtons de croire dans l’analyse technique et passons à autre chose. Arrêtons de croire qu’un gars à découvert un système tellement puissant qu’il accepte de nous l’offrir pour quelques centaines ou milliers d’euros. Ouvrons les yeux et entrons dans le marché.

Comprendre l’exécution des ordres

Le Forex est un marché OTC (Over The Counter), ce qui veut dire que ce n’est pas un marché centralisé comme dans le cas des actions ou des futurs. C’est la raison pour laquelle c’est un marché difficile à analyser, impossible d’avoir accès au volume de transaction. Les volumes pourraient nous permettre de juger de la force d’un mouvement. Si l’on monte avec de gros volume, le mouvement est solide, si l’on monte sans volume, on assiste sans doute à un rebond temporaire.

Commençons par comprendre comment se déroule une transaction en étudiant les différents type d’ordres.

Au forex, il y a trois types d’ordres :

  • Ordre au marché (at the market) : ordre dont on ne maitrise pas le prix, sera exécuté au meilleur prix trouvé en contrepartie.
  • Ordre limite (limit order) : ordre qui ne sera exécuté que lorsque le cours atteindra un certain niveau. Placé au-dessus du cours actuel pour un ordre de vente et en-dessous du cours pour un ordre d’achat.
  • Ordre stop (stop order ou stop loss) : ordre de protection de position afin de solder la position courante si le cours atteint une certaine limite. Placé au-dessous du cours actuel avec un ordre d’achat (pour solder une position vendeuse) et sous le cours actuel avec un ordre de vente (pour solder une position acheteuse).

Les ordres qui composent le carnet d’ordre sont les ordres limites. Les ordres « au marché » viennent consommer les ordres limites. En effet, dès qu’un ordre « au marché » arrive, le broker doit trouver la contrepartie dans la liste des ordres limites et effectue ainsi la transaction.

Les ordres stops se transforment en ordres « au marché » dès que le cours atteint le niveau sur lequel ils sont positionnés. Une fois transformés en ordre au marché, le broker recherche pour ces ordres la meilleure contrepartie dans la liste des ordres limites.

Si il y a un décalage entre le nombre d’offre et de demande sur un niveau de prix alors le cours bouge pour trouver le prochain niveau d’équilibre et le consommer jusqu’à ce qu’un nouveau déséquilibre fasse évoluer le cours dans un sens comme dans l’autre.

Un problème de liquidité pour les opérateurs du marché

Le problème le plus important pour les gros investisseurs qui interviennent sur le marché c’est de trouver assez de liquidité pour passer un ordre important. Si l’investisseur passe un ordre important au prix du marché, il risque de ne pas être servi au cours actuel et va consommer les ordres limites du carnet d’ordre et il risque de décaler énormément le prix (à la hausse pour un achat et à la baisse pour une vente). L’effet provoqué sera de fractionner son ordre en plusieurs morceaux et de lui fournir un prix de revient qui ne va pas lui convenir. Le gros investisseur doit donc chercher un endroit ou il est certain d’exécuter son ordre en une fois et à un prix fixe. Et l’endroit où il peut trouver assez de liquidité c’est les amas de stops.

L’amas de stops se créé lorsque de nombreux intervenants place des ordres stops au même niveau. Cela arrive la plupart du temps au dessus d’une résistance pour les ordre stops à l’achat et en dessous d’une résistance pour les ordres de vente. On trouve aussi des amas de stops sous le dernier plus bas (ordre stop d’achat) ou au-dessus du dernier plus haut (ordre stop de vente). Si vous trader depuis quelques temps, je suis persuadé que la règle la plus importante que l’on vous rabâche le plus souvent sur les forums est : mettre un stop. Les stops vous permettre de protéger votre capital en étant persuadé de ne pas perdre plus que le montant entre votre achat/vente et votre stop. On nous dit et redit sur les forums que c’est la seule solution pour protéger son capital. En fait, c’est la pire. Les stops posés par les retail traders sont une manne financière pour les professionnels. Ils savent où ils sont, ils savent que s’ils arrivent sur le niveau d’un amas de stops, ils vont pouvoir obtenir la liquidité nécessaire pour passer un ordre important. Ils vont donc se faire un plaisir de passer leur ordre dans ces zones ce qui va provoquer deux effets : ils vont obtenir la liquidité nécessaire pour passer un ordre important à un prix fixé, sans décaler le cours, et surtout ils vont agir de manière transparente. En effet, les cours ne vont pas vraiment osciller sur ce niveau lors du passage de leurs ordres importants. De plus, les volumes n’étant pas disponibles sur le Forex, il est impossible de savoir qu’une grosse quantité d’ordres a été échangé sur ce niveau.

Récapitulons : les professionnels vont passer leur gros ordres au niveau des amas de stops. Ils vont acheter dans une zone de stops de vente (sous une résistance par exemple) et vendre dans une zone de stops d’achat (au-dessus d’une résistance). Nous savons donc que où un maximum d’ordres sont susceptibles d’être échangés ce qui peut provoquer le retournement du cours sur ce niveau. Est-ce que cela revient à dire qu’il suffit d’acheter sur un support et de revendre sur une résistance ? Cela serait trop simple. Il faut comprendre pourquoi une zone de stops de vente ou d’achat est susceptible de correspondre à un retournement du cours.

Tous les jours un briefing pour mieux comprendre

Je vous propose de bénéficier de mon expérience et de recevoir tous les soirs un briefing complet pour préparer votre journée de trading du lendemain.

Recevez par email tous les jours un briefing stops sur les paires suivantes :

  • EUR/USD
  • GPB/USD
  • USD/JPY
  • AUD/USD
  • AUD/CAD
  • NDZ/USD
  • GBP/JPY

Le briefing stops contient l’ensemble des niveaux à surveiller pour la journée de trading du lendemain sur chacune des paires.

Les niveaux représentent les zones de stops susceptibles d’être attaquées sur lesquelles on peut se positionner facilement à l’achat ou à la vente en augmentant la probabilité de réussite du trade.

Pour chacune des ses paires vous recevrez le sens du marché : à l’achat, à la vente ou neutre (restez à l’écart).

Le briefing contient également les moment de la journée à surveiller pour chaque paire en fonction de la publication de news ou d’intervention divers.

Vous saurez donc à quel moment il faut agir ou s’il faut rester à l’écart du marché.

Pourquoi proposer un tel briefing ?

Je ne crois pas dans les méthodes miracles au Forex. Avec plus de 15 ans d’expérience, je peux vous dire qu’aucune méthode miracle n’existe.

Par contre, je crois en l’observation du marché, comme un GPS pour vous guider et savoir où et quand il faut intervenir.

Je vous propose donc à travers ce point quotidien d’avoir l’ensemble des informations nécessaire pour trader dans les meilleures conditions.

Ce briefing contiendra également des analyses des trades que vous auriez pu passer lors de la journée.

Cela vous permettra de comprendre, preuve à l’appui, comment et pourquoi vous auriez pu placer un trade sur telle ou telle paire.

Quelles sont les modalités ?

L’abonnement est à la semaine. Le tarif pour une semaine d’abonnement est de 9.99€ par semaine.

Je peux vous garantir que le retour sur investissement sera conséquent et que vous ne prenez aucun risque puisque vous pouvez résilier votre abonnement à tout moment.

Les briefings sont envoyés par mail du Dimanche soir au Jeudi soir pour les séances de trading du lendemain.

Les inscriptions au briefing sont closes.

Désormais je propose du coaching individuel ou en groupe.

Voici ci-dessous un exemple de trades passés sur un compte réel avec la stratégie de chasse aux stops.

exempletradeschassestops

Ce qu’en pensent les abonnés :

+ 171 pips cette semaine : j’aurais pu faire mieux car je n’ai pas suffisamment bien analysé certains de tes commentaires et propositions d’ordres dont la formulation était pourtant parfaite et explicite.

4 trades réussis sur 5 grâce à vos recommandations.

Les bornes à la la hausse ou à la baisse et les tendances qui sont données m’ont même permis de réaliser 2 trades gagnants supplémentaires dans la semaine.

Vos briefings sont très utiles.

Je souhaite vous remercier pour la qualité des briefing reçu tout au long de la semaine dernière. Ceux-ci m’ont permis non seulement de prendre des positions plus efficacement mais également d’aborder une nouvelle façon d’analyser mes graphiques.